Danses avec la plume - The Goldlandbergs, Emanuel Gat

Il faudra un jour faire une étude approfondie sur la fascination des chorégraphes contemporains pour la musique de Bach. Peut-être parce qu'elle ne s'encombre pas de fioriture, même si très complexe sur le fond, pour toucher au plus juste. Il ne suffit pas simplement de danser dessus, parce que ce serait trop facile. Il faut l'écouter, l'approfondir, comme si la danse était un nouveau contrepoint à la mélodie.

Read More

TouteLaCulture.com - Au Théâtre de la ville, Emmanuel Gat fait revivre Glenn Gould

The Goldlanbergs était jusqu’au 29 mars au Théâtre de la ville. La création 2013 d’Emmanuel Gat est un spectacle hybride. Il associe des documentaires sonores et visuels réalisés par l’un des grands interprètes de Bach, Glenn Gould à une danse dont la sobriété met en valeur l’univers artistique de ce musicien hors du commun.

Read More

TouteLaCulture.Com - Emanuel Gat prend le Peyrou [Montpellier Danse]

En 2013, Emanuel Gat était l’artiste associé de la 33e édition du Festival Montpellier Danse où il est régulièrement invité. Le chorégraphe israélien qui a si souvent séduit le public parisien est pour cette année convié à présenter, du Peyrou à la Mairie, des Duos dans l’espace public. Il y en aura cinq en tout, on vous raconte le premier.

26 juin 2017 / Amelie Blaustein Niddam

Read More

I/O Gazette - Duos radieux

[…] ces courtes pièces bénéficient d’un geste pur et radicalement essentialiste tel qu’elles ne peuvent supporter la moindre emphase. Sur la promenade et la terrasse du Peyrou, l’opus inaugural met en scène la rencontre de deux corps masculins sculpturaux qui se coursent ou bien s’entrelacent avec sensualité et une malice évidente à prendre des poses antiques ou à jouer des attitudes tendrement viriles et primesautières.

26 juin 2017 / Christophe Candoni

Read More

SceneWeb.fr - Les duos d’Emanuel Gat

Depuis ses débuts de chorégraphe, Emanuel Gat est plutôt avare de duos, mais, quand il en crée un, c’est littéralement époustouflant, comme ces Variations d’Hiver données en 2009 à Montpellier Danse avec Roy Assaf. C’est l’occasion pour lui de se concentrer sur une forme qui induit un retour à l’essentiel. La limitation des possibilités de composition du fait du nombre restreint de danseurs implique un retour aux bases. L’attention portée au mouvement et la création d’un contexte fort deviennent des enjeux d’autant plus cruciaux.

25 mai 2017 / Agnès Izrine

Read More