Les Dernières Nouvelles d'Alsace - Sous le soleil d'Emanuel Gat

C. S. C.
Samedi 9 décembre 2017

Le choregraphe israelien Emanuel Gat etait de retour à La Filature de Mulhouse, avec « Sunny », cree en 2016 au festival Montpellier Dan­se. Avec «Awir Leon», il si­gne une oeuvre déroutante dont le tempo et l'intensité vont crescendo.

EMANUEL GAT A CREE SA COM­PAGNIE, Emanuel Gat Danse, à Tel Aviv en 2004, avant de s'installer en France, à Istres, en 2007. Parmi de nombreu­ses pieces pour des compa­gnies européennes, il a chore­graphié « Observation action » en 2010 pour le Ballet de l'Opera national du Rhin. Avec « Sunny » il proposait à La Fi­lature une "exploration choreégraphique" inspirée de la chanson éponyme écrite en 1963 par Bobby Hebb, entrée dans la mémoire populaire avec la reprise de Boney M en 1977.
Avec dix danseurs et aux platlines Awir Leon, lui-meme an­cien danseur reconverti dans la musique électro, Gat laisse entrer le soleil, proposant une sorte de libre exercice de libé­ration et de quête corporelles. Avec une forte implication des danseurs, dont le corps, des orteils aux cheveux, est ici "exploité" et mis en valeur. Apparaissant d'abord en sous­-vetements, les dix danseurs entament un lent chassé-croi­sé : une mouvance des corps plutôt qu'une danse, un alpha­bet précisement déssiné, avec un étrange côté "piscine sans eau".
Puis obéissant aux sons et chansons d'Awir Leon, la trou­pe s'électrise. Peu de mouve­ments collectifs -et magnifi­ques-, mais la petite musique individuelle de chaque dan­seur, scandée par la succes­sion brutale des ambiances lu­mineuses : eclairages bruts puis pénombre.
Gat laisse libre cours à une écriture déroutante, magistra­lernent incarnée par ses dan­seurs, trouvant ainsi l'adhésion du public.

The Irish Times - Dublin Dance festival round-up: Sunny, Merry.go.round and Singspiele

Time out was a carnivaleque interlude of dancers masking up and playacting with each other before they became restless again returning to creating vibrant elemental dance. Gat’s imagined designer sun eventually grew red in the sky as night approached and his dancers bodies created final great swathes and splashes of athletic colourful moves. Uplifting and finely tuned in every sense.

Read More